Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

La retraite des libéraux

Instituée en 1948, l’Organisation autonome d’assurance vieillesse des professions libérales comprend une Caisse nationale et dix Caisses de retraite complémentaire. Chargée de gérer le régime de base des différentes sections ainsi que leurs régimes complémentaires, elle représente les intérêts de plus d’un million d’affiliés.

Actualités

Statistiques

87% des effectifs de la CNAVPL concentrés dans trois sections

Au 30 juin 2017, l’Organisation autonome d’assurance vieillesse des professions libérales regroupait, plus d’1 millions de cotisants, près de 300 000 retraités et 48 000 conjoints survivants bénéficiant d’une pension de réversion (tous affiliés confondus, micro-entrepreneurs compris). La CIPAV, la CARMF et la CARPIMKO arrivent en tête du point de vue des effectifs de cotisants.

Ces deux dernières années, les effectifs de cotisants de la CNAVPL ont beaucoup évolué suite à des évolutions règlementaires. A ce titre, la prise en compte des micro-entrepreneurs ayant un chiffre d’affaires inférieur à 200 heures de SMIC à compter de 2016 et les micro-entrepreneurs bénéficiaires de l’ACCRE à compter du 1er janvier 2017 ont fortement augmenté la population « active » de la caisse. Ces derniers représentent en 2017 à eux seuls plus du quart des cotisants de la CNAVPL.

Données comptables

Des effets ponctuels ont amélioré le résultat en 2017

Après une année 2016 marquée par des entrées exceptionnelles de cotisations avec la régularisation de deux exercices sur la même année (2014 et 2015), le résultat de 2017 est en repli pour s’établir à 289 millions d’euros. Cette croissance des produits est en grande partie imputable à des effets ponctuels.Les cotisations y compris régularisation sont en recul de 7,9% par rapport à 2016 du fait du retour à la normale, l’année ne comportant qu’une régularisation.Les prestations s’élèvent à 1 516 millions d’euros, soit une hausse de 4,8 % par rapport à 2016 portée principalement par la progression soutenue des bénéficiaires du régime.
Les prestations s’élèvent à 1 516 millions d’euros, soit une hausse de 4,8 % par rapport à 2016 portée principalement par la progression soutenue des bénéficiaires du régime. Ce montant se décompose comme suit :

  • 1 399 millions d’euros ont été versés au titre des droits propres (+5,2 %)
  • 117 millions d’euros ont été versés au titre des droits dérivés (-0,1%).
Évolution des produits et charges depuis 2010